Retours sur les premiers mois des boutiques

Au début de l’année 2020, je décidai de créer 2 boutiques pour « élargir » l’univers de Gribouilli Street.

J’ai alors choisi de faire une boutique pour les doodles et une pour les demoiselles, avec des « produits » de type complètement différent.

J’ai créé ces boutiques car elles faisaient partie de mon « chemin » pour mieux comprendre ce que Gribouilli Street m’apporte tous les jours.

C’est quelque temps après ces ouvertures que j’ai compris « l’alignement » entre Gribouilli et mon activité de com.
Je me suis alors posée la question de leur utilité réelle.
Pour vendre me direz-vous ? Pas si sûr.

Prenons donc les choses de façon posée et faisons « les plus » et « les moins » de chaque expérience.

Redbubble

La boutique Gribouilli Street chez redbubble c’est quoi ?

Redbubble est un site qui permet à tout créateur de design de les faire imprimer à la demande sur des objets.
Concrètement, on crée un design. On le charge sur le site et on choisit sur quel produit on souhaite le faire apparaitre.

Sur cette boutique je voulais mettre en avant le style doodle et les personnages.
Ils ont leur univers et c’est troooppp mignon.

Les plus de Redbubble

  • Pouvoir partager mes dessins plus largement que sur le blog
  • Voir les doodles sur des objets, c’est cool
  • Imaginer des « collections ». Les voir ainsi me donne plein d’autres idées de design !
  • Avoir une boutique donne une dimension plus large à Gribouilli Street. Ce n’est plus juste un blog.

Les moins de Redbubble

  • Je suis déçue par certains achats (comme les mini stickers… les personnages auraient du se décoller séparément et ça n’était pas le cas.
  • J’ai l’impression qu’il faut de la quantité pour être visible (ah ce monde merveilleux du toujours plus plus plus 😉)
  • Les frais de port sont chers surtout si on commande des objets de type différents (avec le même design, un sticker, un carnet, une trousse… 3 imprimeurs différents, 3 frais de port !)
  • C’est impersonnel.

A quoi me sert la boutique ?

A me faire plaisir et pourquoi pas à faire plaisir aux autres avec des objets doodle

Est-ce que ça me va ?

Bof. Le fonctionnement du site ne répond pas vraiment à la vision que j’aimerais en avoir.
J’aimerais quelque chose de plus personnel, voir artisanal et cocooning.

Qu’est-ce que je fais alors ?

Je continue à mettre ce que je veux, quand je veux, comme je veux… et vogue le navire…
Bilan dans 6 mois ?

Etsy

La boutique Gribouilli Street chez Etsy c’est quoi ?

Etsy est une plateforme avec de nombreux créateurs, plutôt DIY mais pas que…
On peut y créer une boutique et des fiches produits. C’est Etsy qui gère les paiements. C’est le créateur qui gère les envois.

Sur cette boutique, je voulais mettre des produits plutôt numériques pour s’organiser avec le design des demoiselles… et oui elles sont très attachées aux saisons.

Les plus d’Etsy

  • Une plateforme qui semble plus « artisanale »
  • La possibilité de mettre des produits numériques
  • Avoir une visibilité « internationale »

Les moins d’Etsy

  • Des frais même sans faire de vente
  • Des frais quand on fait des ventes
  • Je ne sais pas quoi proposer, je suis perdue dans tout ce qui se fait. Trop de styles, trop de qualités différentes, trop de prix différents… bref je n’ai pas de repère.

A quoi ça me sert ?

Je ne sais pas trop. Je ne m’y reconnais pas vraiment.
Mais comme pour Redbubble, avoir une boutique « pose » Gribouilli Street comme « plus » qu’un blog.

 

Est-ce que ça me va ?

Pas vraiment.
Comme il y a des frais pour les fiches je me « sens obligée » d’avoir une « stratégie de vente ».
Mais je suis perdue et tout ça me stresse inutilement.

Qu’est-ce que je fais alors ?

J’ai bien envie de laisser les fiches (comme le calendrier) de façon ponctuelle et de temps en temps mettre quelque chose de nouveau.
Le « produit » aurait juste une durée de vie de quelques mois.
Cela fera une petite boutique, selon l’envie du moment… mais je crois que ça me conviendait mieux comme ça.

Comme pour Redbubble, ce n’est pas la quantité que je recherche, c’est le fun !

En conclusion

Voilà où j’en suis aujourd’hui.
Le fait de créer les boutiques m’a permis de me rendre compte que je ne voulais pas développer des boutiques…
Un comble non ?
Mais avec cet éclairage, j’ai pu trouver un autre sens à Gribouilli Street. Un sens qui me permet de lui consacrer du temps sans aucun remord.
Tout ce que je fais pour Gribouilli Street, me sert dans mon développement personnel, dans l’entretien de ma créativité et de mon énergie. C’est mon terrain de jeu « technique » avec le blog, avec les boutiques, avec la newsletter… je peux tester des choses et faire profiter mes clients « com » des ces expériences.
Et puis surtout, Gribouilli Street est mon espace de liberté, mon sas de décompression, les vacances dans ma tête.
Bref, Gribouilli Street est essentiel, que je vende des « produits » ou pas !

Mais je garde tout de même les boutiques pour 2 raisons :

  • Maintenant qu’elles existent et tant qu’elles ne me pèsent pas trop, autant m’en servir, mais avec MES règles.
  • Mes illustrations ont leur petit succès et j’ai déjà eu la mauvaise surprise de les voir réutilisées sans mon accord. Alors avec un blog, des réseaux sociaux, et 2 boutiques, j’occupe le terrain.
    Il sera, je l’espère, moins aisé de ne pas me connaître et de reprendre mes créations sans mon accord.

Si vous aussi vous être créateur, je serais ravie d’avoir votre avis sur Etsy et Redbubble. C’est un peu la jungle non ?
Et il n’est pas facile de trouver son chemin.
Qu’en pensez-vous ?

Cet article vous plait... partagez le

Gribouille et sa boite mystérieuse !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire