Les demoiselles en 2018

Mademoiselle est féérique

Les illustrations de mademoiselle 2018 forment visuellement une vraie collection.
Le choix d’une thématique de couleur par mois y est surement pour beaucoup.
Ayant eu quelques difficultés avec la collection 2017, qu’à l’époque je n’aimai pas trop, je me suis rapprochée de ce que j’avais dessiné en 2016.

Plus de mouvement, plus de féérie, plus d’imaginaire.
C’est une année que j’ai dessiné avec plaisir.
Pour certaines illustrations, je me suis inspirée de personnes réelles. C’était la première fois que je les « ancrais » autant dans la réalité.

Voilà le cadre que je n’étais imposé :

  • Les traits de contours dorés
  • Des demoiselles « féériques »
  • Une thématique de couleur par mois
  • M’inspirer des demoiselles de 2016
  • Toujours accompagnées d’un petit animal
  • Un fond en aquarelle présent

Les traits dorés m’ont obligé à pas mal adapter mes couleurs car parfois tout ce confondait.
Le résultat est moins marqué qu’avec les traits noirs et plus doux encore.
Je suis assez contente d’avoir sauté le pas de ces contours noirs peut-être un peu trop présents auparavant.
Mais j’aime les traits noirs c’est certain et ils font partis de l’univers de Gribouilli Street.
C’est pourquoi à cette époque, les personnages doodle ont commencé à prendre de plus en plus d’importance… comme si le crayon noir s’était réinventé dans un autre style.