Pur Zentangle

Pur Zentangle

J’ai découvert le Zentangle par hasard au détour d’un rayon de librairie (Oh… le zentangle®, mais ça a été inventé pour moi !).
Depuis j’ai tendance à voir des motifs partout, mais ce n’est plus vraiment du zentangle, ça devient du doodling et ce sera l’objet d’un prochain article.

Revenons donc aux bases et à la finalité zen de ce type de dessin à la portée de tous.

Qu’est-ce que le Zentangle ?

Le zentangle ou « gribouillage zen » est selon l’appellation de ses créateurs, Rick Roberts et Maria Thomas (leur site  et leur blog ) est un « art méditatif ».
Oh oui dit comme ça, j’avoue que ça peut faire peur, mais pas de panique !
Art car évidemment on dessine et un dessin zentangle peut être vraiment très beau. (Plein d’exemples dans le livre La beauté du Zentangle même si c’est ce sont surtout des dessins inspirés zentangle)

Méditatif car c’est un peu comme les coloriages « art thérapie » (par exemple http://www.hachette-pratique.com/art-therapie). Lorsque l’on se focalise sur un motif répétitif, notre concentration est accrue et nous entrons dans un état particulier.
Personnellement lorsque que je zentangle le reste du monde n’existe plus !
Bref, c’est beau et relaxant.

Bien démarrer son zentangle

Pur zentangle MatérielDans les règles de l’art, il est conseillé d’utiliser du beau matériel car cela fait déjà parti de la « méditation ».
Un beau grain de papier que l’on peut apprécier du bout des doigts, un beau stylo feutre noir qui va glisser sur ce papier autant de sensations qui vont rendre cet instant de dessin très agréable.
Mais biensûr une feuille de papier standard et un stylo bic peuvent aussi faire l’affaire !

L’une des rares règles est que le dessin doit être fait sur un carreau de 8,9 cm de côté. En effet les créateurs du Zentangle utilisent un papier « officiel » épais et texturé de 290 g/m².
Même si je suis convaincue qu’un beau papier est très agréable, je me contente d’un papier canson, un peu épais ou bien d’un carnet à dessin.
Il y a par contre un avantage au format de 8,9 cm (ou 9 cm, je ne suis pas à 1 mm près), c’est que le dessin sera réalisé dans un espace réduit et sera fait dans un temps assez bref, une demie heure de Zentangle !

Avant de commencer je me prépare donc un « carreau ».

Pur ZentanglePur Zentangle

Un carreau, un crayon de papier, un feutre noir fin, voilà, j’ai tout le matériel nécessaire pour « zentangler ».
Mais il faut aussi avoir le bon état d’esprit.

Tout d’abord, trouvez un moment calme, se détendre, se mettre à l’aise.
Puis examiner et admirer ses outils, pour apprécier ce moment de création.
Crayon en main, je fixe les limites et les fils conducteurs du dessin.

Un petit point à quelques millimètres de chacun des coins.

Pur zentangle

Je les relie comme l’envie m’en vient… j’aime faire une petite boucle, mais on peut très bien faire des traits plus droits.

Pur Zentangle - bordurePur Zentangle - bordure

Une fois la bordure définie, reste à tracer quelques fils conducteurs afin d’avoir différentes zones que l’on pourra utiliser avec des motifs.

Pur Zentangle Fils conducteur

Des motifs à l’infini

Reste ensuite à remplir les zones de motifs…

Pur Zentangle

Il existe une très grande quantité de motifs et souvent on les trouve détaillés étape par étape. Beaucoup de ces motifs sont de fait assez simples à reproduire.
J’ai deux livres qui me servent de référence, (6 semaines de dessin créatifs et gribouiller c’est méditer) et avec ces deux là j’ai déjà une centaine de bases.
Sur pinterest on trouve aussi de jolis motifs… reste à les apprendre et à se les approprier.
Comme je les réutilise dans mes autres dessins, qui sont en couleur, j’ai quelques motifs fétiches faciles à remplir (entre autre ceux dans les images de cet article).

Un Zentangle toujours plus beau

Voilà le zentangle est dessiné, mais on peut le rendre plus unique en y ajoutant un effet de relief avec des ombres ou de la couleur.

Pur Zentangle - Ombre

Dans Zentangle il y a zen…

Le dessin terminé, le moment de détente et de méditation n’est pas tout à fait fini.
On regarde le résultat, on le tourne, on le détaille… c’est impressionnant comme l’état d’esprit dans lequel on l’a fait peut ressortir… parfois très rond, plein de courbes, d’autres fois plus anguleux et avec plus de noir… que de variantes possibles.

En prenant le temps de regarder ce qu’on a fait, on en apprend un peu sur soi.
Il ne reste plus alors qu’à le signer (le dater ou le commenter si ça nous chante).

Voilà un dessin « pur zentangle ».

1 commentaire sur “Pur Zentangle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.